Les 9 Priorités du MEDEF 59-62

Priorité 1 : optimiser l’organisation et le jeu des acteurs.
L’entreprise ne peut réussir que si son environnement lui est favorable. C’est dans ce cadre que la vision des acteurs du territoire doit être la plus concertée, harmonisée et cohérente. Le Medef Nord-Pas-de-Calais propose de poursuivre les démarches de partenariat « public-privé », de travailler à la préservation de la qualité du dialogue social, de favoriser les projets de développement reposant sur l’interaction des acteurs locaux. C’est dans ce sens que les compétences des acteurs publics et en particulier des intercommunalités, des départements et de la région doivent être clarifiées. L’action de l’ensemble de ces structures doit être canalisée et orientée vers le soutien aux entreprises.

Priorité 2 : accompagner la densification du tissu d’entreprises.
Malgré les efforts remarquables accomplis en matière de créations d’entreprises, celles-ci demeurent trop peu nombreuses dans notre région. Afin d’inverser cette réalité, le Medef Nord-Pas-de-Calais propose de promouvoir l’accueil de nouvelles entreprises, de renforcer l’accompagnement à la création d’entreprises, d’encourager l’aide à l’agrandissement des PME… Plus précisément, il s’agit notamment d’accompagner l’innovation, de financer la création d’entreprise, de soutenir les entreprises dans leur premier développement.

Priorité 3 : investir dans l’économie de la connaissance.
Assurer la compétitivité, c’est avant tout pouvoir prendre appui sur l’économie de la connaissance, au travers des questions du niveau de qualification de la population, de la qualité de l’enseignement initial, de la formation professionnelle et de la formation continue, mais aussi de pouvoir s’appuyer sur l’innovation et la Recherche et Développement publique et privée. Dans ce contexte le Medef Nord-Pas-de-Calais propose d’accentuer les efforts en matière de formation initiale, de promotion de la formation professionnelle tout au long de la vie, de rapprochement des mondes éducatif et économique…

Priorité 4 : se tourner vers l’international.
Dans un contexte de mondialisation/globalisation de l’économie, une entreprise tournée vers l’international est naturellement plus compétitive. Si le Nord-Pas-de-Calais est la troisième région exportatrice de France, ce résultat ne repose que sur un trop faible nombre d’entreprises exportatrices (2500). Le Medef Nord-Pas de Calais propose d’aider les entreprises exportatrices au travers d’une assistance technique (traduction, négociation, démarchage…), d’augmenter le nombre d’entreprises tournées vers l’international  et de fixer des objectifs raisonnables (par exemple trouver et accompagner 100 entreprises),  et enfin de mener une politique d’attraction offensive envers les entreprises étrangères. Les actions existantes doivent également gagner en lisibilité et en visibilité auprès des entreprises.

Priorité 5 : établir un environnement propice à la création de richesse.
Dans un contexte de réforme territoriale globale, le fonctionnement des collectivités territoriales est amené à connaître d’importantes modifications dans les années à venir. Parallèlement, l’effort d’assainissement des finances publiques s’impose. Le Medef Nord-Pas-de-Calais insiste sur la nécessité pour les acteurs publics de ne jamais oublier que le meilleur moyen de faire grandir les revenus fiscaux c’est la croissance économique. La compétitivité des entreprises doit représenter une priorité. Le Medef propose donc de surveiller l’éco-taxe afin de ne pas rogner la création de richesse des entreprises, seule à même de garantir le développement économique du Nord-Pas-de-Calais.

Priorité 6 : investir dans la croissance verte.
La réglementation en matière de préservation de l’environnement s’étoffe quotidiennement. Le Nord-Pas-de-Calais doit engager son économie dans une voie de valorisation de ces nouvelles règles, qui doivent être saisies comme une opportunité et non comme une contrainte. L’histoire régionale, marquée par un passé industriel très fort, nous a naturellement exposé à des problématiques de dépollution lourdes. La région y a gagné une expertise importante dans ce domaine, qu’il nous faut valoriser. Parallèlement, il nous faut encourager l’innovation environnementale dans l’entreprise, car la croissance verte repose sur l’innovation et sur la transformation des contraintes environnementales en création de richesse. L’avenir sera vert ou ne sera pas. Nous devons parvenir à concilier cet impératif avec celui de la croissance d’aujourd’hui et de demain. Le Medef Nord-Pas-de-Calais demande notamment que les règles en la matière soient harmonisées, au moins au niveau européen.

Priorité 7 : favoriser l’attractivité.
Pour vivre et se développer, notre région doit impérativement se montrer attractive, en attirant et en favorisant l’émergence d’une économie présentielle, tout autant qu’en retenant les jeunes diplômés, qui trop souvent effectuent leurs études dans notre région pour la quitter ensuite. Le Medef Nord-Pas-de-Calais propose dans ce cadre d’accentuer les efforts d’amélioration de l’image de l’industrie, de soutenir l’apprentissage pour attirer les jeunes, d’accompagner les efforts de mécénats, en particulier le projet Louvre-Lens.

Priorité 8 : consolider les moteurs entraînants et transformateurs de la région.
La compétitivité n’est pas envisageable sans un appui sur des secteurs forts et reconnus comme tels. Le Medef Nord-Pas-de-Calais propose d’aider à la consolidation des moteurs entraînants déjà en place tels que le transport/logistique, le textile innovant, l’industrie agroalimentaire, la distribution, la métallurgie… ; de contribuer au développement des moteurs transformateurs comme le conseil et l’assistance, la recherche et de développement… Cette problématique implique également de gérer la transition et la reconversion de notre territoire, de nos entreprises et des hommes qui en sont issus exerçant dans des activités en déclin car ayant atteint leur maturité.

Priorité 9 : penser notre région comme une région autonome dans ses choix économiques.
Notre région doit être pensée comme une entité économique à part entière, prenant toute sa place dans un univers concurrentiel européen et mondial. Le Medef propose de s’inspirer, dans le cadre de l’élaboration de nos politiques économiques régionales, des régions européennes voire mondiale à la pointe dans ce domaine. Cette démarche doit reposer sur un benchmarking permanent, ainsi que sur l’association du monde économique à l’élaboration du schéma régional de développement économique.